Maroc Droit
MarocDroit  -  موقع العلوم القانونية





UNE RÉGLEMENTATION JUDICIEUSE POUR FAVORISER L’EMPLOI


     

LA SOLUTION MIRACLE DE L’OIT ET DE LA BANQUE MONDIALE



La crise risque d’avoir davantage de retombées sur l’emploi, notamment dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Ainsi, dans la région Mena, la croissance sera deux fois moins importante en 2012 pour les pays importateurs de pétrole à cause des tensions politiques et de la hausse des cours du pétrole, ce qui risque d’accroître le travail précaire. D’autre part, pas moins de 25% des jeunes sont au chômage au sein de cette région, ainsi que l’affirme un rapport de la Banque mondiale intitulé «Moyen-Orient et Afrique du Nord: la solution miracle pour l’emploi».

Pour lutter contre le chômage au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la Banque mondiale propose un panel de solutions inspirées des politiques d’emploi ayant déjà fait leurs preuves dans bon nombre de pays au cours des trente dernières années.

Le programme préconise tout d’abord la mise en place par le gouvernement d’une réglementation judicieuse de l’économie. En effet, d’après Caroline Freund, économiste en chef de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, une réglementation solide et bien définie contribue à réduire le taux de chômage et facilite la création de postes durables lorsque le chômage est important. D’autre part, et afin de pouvoir appliquer les règles en question, il est nécessaire de mettre en place une bonne gouvernance.

Enfin, une gestion macroéconomique prudente est également fortement conseillée. Un second rapport de la Banque mondiale, similaire au premier mais mis en œuvre avec la collaboration de l’OIT et sur l’échelle mondiale, propose également bon nombre de solutions. Intitulé “Inventory of Policy Responses to the financial and Economic Crisis”, le document propose avant tout le recours à des politiques budgétaires et monétaires afin de relancer l’économie et par la même occasion l’emploi. Le rapport prône également l’intervention directe de l’Etat, qui adaptera les besoins des offreurs d’emploi à ceux des employeurs.

Néanmoins, afin que ces méthodes portent leurs fruits, les pays concernés doivent d’abord garantir la mise en place d’un réel programme d’assurance sociale et lutter contre l’avancée du secteur de l’informel qui prive bon nombre de travailleurs d’avantages multiples tels que les indemnités de chômage.

UNE RÉGLEMENTATION JUDICIEUSE POUR FAVORISER L’EMPLOI

leconomiste


الخميس 26 أبريل 2012
426 عدد القراءات


تعليق جديد
Twitter







Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Newsletter