Maroc Droit
MarocDroit  -  موقع العلوم القانونية

الأكثر قراءة


L’entretien téléphonique de SM le Roi Mohammed VI avec le Président François Hollande


     

Zineb Louh

Chercheure en Droit International





Le Roi du Maroc, Mohammed VI, avait entrepris une visite en France en mai 2012, juste après l’élection de François Hollande à la présidence. Sa Majesté le Roi était le premier chef d’Etat reçu par le nouveau président français qui s’apprête à rendre la visite. François Hollande, dans un entretien téléphonique avec le Roi Mohammed VI, a répondu positivement à l’invitation du Roi pour se rendre au Maroc en début 2013, et les préparatifs vont de bon train pour que la visite du chef de l’Etat français se passe dans les meilleures conditions.

Mais avant l’arrivée du président au Maroc, une réunion ministérielle franco-marocaine est prévue pour le 12 et 13 décembre 2012, dont le président Hollande s’est dit réjoui lors de cet entretien téléphonique entre les deux chefs d’Etat. La onzième rencontre ministérielle franco-marocaine en décembre vient s’ajouter aux multiples rencontres de haut niveau entre les deux pays. Le nombre de ces rencontres accroissant reflète les liens solides qui se sont formés entre le Maroc et la France depuis des décennies, et qui ont évolués pour englober tout les domaines. Ainsi, le Maroc et la France ont toujours été, l’un pour l’autre, des partenaires exceptionnels, et leur coopération ne s’arrête pas au niveau économique, mais inclus aussi la coopération politique, stratégique, et culturelle.

Cet entretien téléphonique, qui n’était pas qu’une simple conversation de courtoisie, a été l’occasion pour le président et SM le Roi de converser sur les différentes grandes questions régionales et internationales. La question de la crise au Sahel a été au centre de la discussion. Le Maroc et la France, à travers leurs deux chefs d’Etat, sont d’accord sur le fait que la situation dans cette région est préoccupante et que seule une intervention collective pourrait conduire à la réinstauration de l’autorité nationale, garantir l’intégrité territoriale du Mali, et éradiquer le fléau du terrorisme qui menace toute la région.

En ce qui concerne le cas de la Syrie, le président Hollande et SM le Roi Mohammed VI on mis l’accent sur l’importance de la réunion du « groupe des amis de la Syrie », prévue à Marrakech le 12 décembre 2012. Par ailleurs, les deux Etats soutiennent la coalition nationale des forces de la révolution et de l’opposition syrienne, et aspirent à ce que la communauté internationale agisse pour arrêter l’effusion de sang en Syrie, et qu’elle puisse aider à une transition politique rapide. Toujours concernant le Proche Orient, les deux chefs d’Etat ont exprimé leur souhait de voir régner une paix durable dans cette région et qui ne se fera que si les négociations reprennent entre les israéliens et les palestiniens, et que le résultat de ces négociations soit l’établissement des deux Etats. Aussi, il a été constaté que le Maroc et la France sont en faveur de l’accès de la Palestine au statut d’Etat non-membre des Nations Unies.

Le Roi du Maroc et le président français ont des points de vue similaires sur les questions internationales d’intérêt commun. Ceci ne surprend guère, car l’objectif des deux pays et d’œuvrer vers des solutions négociées aux crises internationales, et participer, aux efforts de l’ensemble de la communauté internationale, à la réalisation des objectifs qui permettront de garantir la paix et de faire respecter les droits de l’homme. La coopération des deux pays sur le niveau international est aussi remarquée par une complicité au sein du Conseil de Sécurité de L’ONU.

Le partenariat franco-marocain, que ce soit pour les questions internationales ou les relations bilatérales, est établi sur des bases historiques solides. Depuis des décennies, le Maroc et la France œuvrent pour la construction de relations bilatérales saines, efficaces, et durables malgré les aléas que rencontrent les deux pays au niveau domestique, mais aussi au niveau international. Aussi, les changements successifs des tendances politiques des gouvernements des deux pays n’a en aucun cas altéré la qualité des relations entre eux qui reste au centre d’intérêt des deux dirigeants.

L’entretien téléphonique de SM le Roi Mohammed VI avec le Président François Hollande

السبت 1 ديسمبر 2012


تعليق جديد
Twitter