Maroc Droit
MarocDroit  -  موقع العلوم القانونية



La crise Corona: Établira-t-elle un Nouvel Ordre Mondial?


     

Dr. Lahcen ABAKKAS-AL OUIJJANI
Docteur en Droit, Chercheur en D.I.P & R.I



La crise Corona: Établira-t-elle un Nouvel Ordre Mondial?
Dr. Lahcen ABAKKAS-AL OUIJJANI
Docteur en Droit, Chercheur en D.I.P & R.I
Ceux qui poursuivent les changements économiques catastrophiques, et les événements rapides récents, partout dans le monde, savent maintenant qu'aucun pays n'est à l'abri du virus Corona. Ce virus mortel, qui a imposé ses dangers et sa terreur à la plupart des régions du monde, a clairement démontré que les grands pays industrialisés, avec leurs énormes déficits budgétaires, et avec leurs difficultés financières, auxquelles ils confrontaient après la crise financière mondiale de 2008, n'ont pas commencés, en position de force, leur guerre avec "Corona/Covid-19", et aussi toutes les flambées épidémiques qui en résultent, suivie de pertes effrénées sur les bourses mondiales, et de l'arrêt du mouvement de production dans un grand nombre d'unités de production et de compagnies de services, en particulier les pays de l'Union européenne et des États-Unis d'Amérique, ce qui laissera son impact négatif, pour une durée illimitée, sur les économies de ces pays, et dans l’ensemble de la planète, sans parler des autres défis qui entravent la croissance de l'économie mondiale. En plus de "Corona-Covid 19", la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, les différends intra-commerciauxentre, en particulier la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, et en soulevant des slogans de "Subjectivité" et “Protectionnisme”, menacant d’une fin du système de mondialisation, de l’ctuel équilibre des pouvoirs, et de la liberté du commerce international, en tant que base du système de mondialisation.
1. Le slogan "America First" et la possibilité de recul du leadership Américain.
Parce que l'Administration Trump, avec son echec d’accepter la gravité de la crise emanant du "Corona-Covid 19" à son niveau actuel, et ce depuis ses débuts, a considéré cette crise" comme une nouvelle occasion de confirmer sa politique soulevé précédemment (America First), et de démontrer sa supériorité prétendue sur le reste du monde, aurait exposée son leadership au monde à des risques reels, et l'a plutôt mis en jeu pour permettre l’accès à la Chine pour jouer ce rôle dans les jours qui viendront.
Certains experts soutiennent que la position de leader mondial des États-Unis; une position qu'elle a occupé au cours des sept dernières décennies, a été, non seulement construite sur les fondements de la richesse économique et de la puissance militaire, mais également sur la légitimité du style de gouvernance interne du pays, et sa capacité à fournir des matériaux, des biens et des investissements à une échelle mondiale, et sa capacité, sa volonté de mobiliser le monde pour résoudre, et faire face aux catastrophes et crises majeures de manière efficace, efficiente, compétente et participative. Par conséquent, l'épidémie de Corona (Covid -19) est un test des principaux éléments du leadership Américain. Jusqu'à présent, Washington n'a pas réussi à le tester.
2. L'Union européenne: Incapable de faire face à la Corona crise?
Dans les pays de l'Union européenne, la situation ne semble pas optimiste, car elle a commencé l’echec de ses politiques préventives, sanitaires et sociales, mais elle a plutôt semblé vaciller dans sa réaction, en particulier, au niveau de solidarité insuffisante avec l'Italie (l'un de ses fondateurs), et de la fermeture tardive des frontières, qui a conduit à une situation catastrophique de l'Italie à Espagne, passant par la France et autres. L'ancien continent est devenu un foyer du virus mortel, un marché et un effondrement de la production, et la conclusion est qu'aucun État membre ne sortira indemne de cette épidémie sanitaire, sociale et économique.
 
3. La Chine: Sera-t-elle condidate au Leadership Mondial après Corona?
Alors que l'Amérique continue de faiblir, tout comme l'incapacité de l'Europe à se solidifier pour faire face à la crise de Corona, Pékin se déplace rapidement, et sagement, pour profiter de l'occasion qui a été rendue possible par les erreurs commises par les Américains et les Européens.
Aujourd'hui, la Chine comble le vide, et se présente comme le leader mondial en réagissant la propagation de l'épidémie; alors que les États-Unis ont annoncé qu'ils avaient décidé de fermer leurs frontières face aux personnes de plusieurs pays européens (dont l'Italie), le gouvernement chinois avait déjà envoyé des équipes médicales, et du matériel nécessaire en Italie, le pays européen le plus touché par l'épidémie, et avait également envoyé de l'aide en France, en Serbie et en Iran. Dans le même but, c'était un signe de l’insistance de la Chine de sortir de cette crise en tant que superpuissance.
Il convient de noter que la Chine investit son experience, et sa connaissance de l'épidémie de "Corona-Covid 19" pour essayer d'établir de nouvelles constantes pour ses futures relations avec les États-Unis et d'autres pays; des relations qui pourraient faire de la Chine une "force irremplaçable". Et les initiatives de la Chine en matière d'aide aux efforts de lutte contre le virus de Corona (Covid-19) dans les pays voisins (le Japon et la Corée du Sud), et fournir le matériel médical nécessaire aux pays de l'Union européenne, seront également vus dans cette perspective.
4. Tentatives de sauvetage.
Il est un fait que le solide appareil administratif, la grande richesse et les énormes potentiels des États-Unis, qui dirige actuellement le monde, et de l'Union européenne, son allié stratégique, leur permettront de prendre de nombreuses mesures nécessaires pour faire face au virus, au cas où il ne serait pas trop tard. Nous constatons donc que les États-Unis ont décidé d'allouer deux Trillion de dollars pour faire face aux effets économiques négatifs du virus Corona (Covid-19) sur son économie, dont 300 milliards pour renforcer le secteur de la santé, et ont commencé à prendre des mesures plus strictes pour empêcher sa propagation dans le pays, en plus de la décision américaine d'envoyer une clinique médicale (US Air Force) en Italie.
L'Union européenne a également entamé son mouvement pour compenser l'échec initial, afin que l'idée européenne, l'accord de Schengen et les gains de décennies d'action commune ne tombent pas, y compris l'approbation d'accorder 300 milliards d'euros, sous forme de prêts, aux entreprises en difficultés, et également discuter la proposition de créer des obligations “Corona Bonds” pour former un fonds de garantie européen pour les initiatives nationales pour protéger l'économie, et lutter contre les effets de la crise "Corona-Covid 19".
Cependant, ces seules mesures ne suffiront pas si des leçons ne sont pas tirées au profit du soutien de la priorité de la coordination Américano-européenne et Inter-européenne, et de la coopération avec tous les pays du monde pour lutter contre cette épidémie d'une part, et promouvoir des budgets de santé de l’autre part. En plus, soutenir la poursuite du libre-échange, et abandonner le “protectionnisme” émergent ces dernières années, avec la pleine mise en œuvre des accords de l'Organisation Mondiale du Commerce OMC.
Pour tout ce qui precede, et à la suite des événements, actions et résultats initiaux, nous voyons que la propagation de l'épidémie de Corona (Covid-19) a poussé les pays du monde à une étape plus difficile et dangereuse  la décroissance économique mondiale actuelle, et même le virus peut affecter, après son déclin, la forme du monde, de ses alliances et de ses leaders. Et juste après le lancement de la victoire contre le virus, la reprise de l'économie chinoise aura un rôle pivot et important dans le processus de réhabilitation de l'économie mondiale effondrée, marquant la naissance d'un nouvel ordre mondial.

 

الخميس 2 أبريل 2020


تعليق جديد
Twitter