Maroc Droit
MarocDroit  -  موقع العلوم القانونية



La bonne gouvernance de la sécurité Par Mr Hicham Khalfadir


     


Mr Hicham Khalfadir
doctorant en droit public, faculté des sciences juridiques économiques et sociales de Settat



La bonne gouvernance de la sécurité Par Mr Hicham Khalfadir
    La question de la bonne gouvernance de la sécurité est devenue un sujet de préoccupation majeure au Maroc durant ces dernières années, surtout après le discours Royal du 12 Octobre 1999 adressé aux responsables des régions, préfectures et provinces, qui débite en tranches le nouveau concept de l’autorité.
 
  • La gouvernance sécuritaire :
La bonne gouvernance est perçue depuis 1990 comme une exigence essentielle du développement durable des états et des villes. Ce concept de bonne gouvernance se réfère a la capacité d’exercer l’autorité dans une société de manière efficace, honnête, équitable et imputable, en respectant les droits de la personne dans un contexte démocratique[1].   

Aussi la gouvernance sécuritaire signifierait une approche globale des problèmes de la sécurité et de la paix sociale mis en relation avec l’organisation des secteurs de sécurité, les procédures et les moyens mis en œuvre pour protéger l’ordre et avant tout la gouvernance sécuritaire est le renforcement des mécanismes de travail sécuritaire, accompli dans le respect des droits de l’homme et des libertés de la personne[2].
 
  • Les normes de la bonne gouvernance de la sécurité :
2-1 la transparente des services de la sureté nationale:

appuyée sur un plan d’action de l’investissement dans la formation et l’instruction du policier dans le domaine des droits de l’homme, autant que les piliers des valeurs, des aptitudes, de la moralisation et de la prévention contre les tentatives de torture, de traitements dégradants ou inhumains[3].  
Ainsi que la création d’un forum de collaboration entre la police et les autorités locales permet d’accroitre la transparence de la police.

Aussi la transparence au niveau sécuritaire signifié la définition du rôle et de la mission des différentes institutions de sécurité, ainsi les prérogatives et les limites des pouvoirs des institutions de sécurité.

 2-2  la communication et l’ouverture sur le citoyenne:

 genre les médias, les associations, ainsi le milieu     académiques, alors que la direction sécuritaire se rapproche   du citoyenne par réponde a ces besoins en sécurité[4], par une approche de planification stratégique évoquée devrait se traduire par un diagnostic de sécurité brossant un tableau précis des manifestations et des causes de la délinquance, de la violence et de l’insécurité.
 
2-3 police et citoyens:

La véritable mesure de la contribution de la police a la bonne gouvernance est toutefois da capacité d’établir et de maintenir des rapports de qualité avec les citoyens dans le cadre de l’exercice de son mandat. La modernisation de la mission de la police, l’adoption d’approches orientées vers le partenariat et la résolution des problèmes et la formation dispensée aux policiers sur des méthodes de travail respectueuses des droits de l’homme sont autant d’éléments favorables a une interaction positive entre la police et la population, tous ces facteurs contribuent a renforcer la gouvernance sécuritaire[5].

 
La sécurité est un élément essentiel pour la viabilité de tout projet démocratique, c’est un champ vaste qui contient des secteurs variés, allant de la sécurité des personnes, a la sécurité du territoire national quelque soit, politique, économique, environnementale…
 
 
                                                                             
Les références :

OUVRAGE :

- Ahmed Ait Taleb, intervention sous titre : gouvernance de la sécurité au Maroc et la formation de la police aux droits de l’homme, voir, Ali sedjari, droits de l’homme et gouvernance de la sécurité, imprimeries el maarif al jadida, 2007.
- Centre International pour la Prévention de la Criminalité (C.I.P.C) : sécurité urbaine et bonne gouvernance : le rôle de la police, centre des nations unies pour les établissements humains (C.NU.E.H), canada, 2001.
REVUE :
- Bouchraib Rmail, la gouvernance sécuritaire : le nouveau concept de la police cityonne, revue de police, N6, Janvier 2015.
 
 
[1] - Centre international pour la prévention de la criminalité : sécurité urbaine et bonne gouvernance : le rôle de la police, centre des nations unies pour les établissements humains, canada, 2001, p36.
[2] - Ahmed ait taleb, intervention sous titre : gouvernance de la sécurité au Maroc et la formation de la police aux droits de l’homme, voir, Ali sedjari, droits de l’homme et gouvernance de la sécurité, imprimeries el maarif al jadida, 2007, p 88.
[3] - Bouchraib rmail, la gouvernance sécuritaire : le nouveau concept de la police cityonne, revue de police, N6, Janvier 2015, p3.  
[4] - ibid., p3.
 
[5] - C.I.P.C, référence précédente. P 42.

الاثنين 17 غشت 2015


عناوين أخرى
< >

الاثنين 16 يوليوز 2018 - 12:35 Le mensonge en droit pénal des affaires


تعليق جديد
Twitter



Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Newsletter