MarocDroit  -  موقع العلوم القانونية
plateforme des décideurs juridiques - Platform of Legal Decision-Makers



LA LITTÉRATIE FINANCIÈRE : LEVIER POUR L’INCLUSION FINANCIÈRE DES FEMMES

     

HAOUDI Amina
Professeur de l’enseignement supérieur FSJES de FES
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
EL JAIDI Brahim
Doctorant aux sciences économiques-LIREFIMO à Fés
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah



Introduction
 

L’inclusion constitue une pierre angulaire dans le développement social et économique de tous pays, car elle permet de lutter contre la vulnérabilité sociale, l’exclusion et les disparités. Elle favorise, incontestablement, le bien-être économique et social des populations. En fait, l’exclusion est multidimensionnelle, mais elle touche les groupes vulnérables en particulier, à savoir ; les enfants, les femmes, les jeunes, les personnes handicapées, les minorités et les populations rurales.

Parmi les moyens proposés, figure l’inclusion financière. Celle-ci fait l’objet de la banque centrale et du ministère de l’économie et finances. Elle peut être considérée comme un moyen de lutte contre la pauvreté et l’exclusion[[1]]url:#_ftn1 ,  elle propose une gamme de produit et service financière et non financière à des femmes rurales et urbaines. Sa clientèle est principalement constituée sur les femmes qui exclues du système bancaire classique[[2]]url:#_ftn2 .

L’enjeu de ce travail est d’élucider le rôle de la littératie financière dans le renforcement de l’inclusion financière et puis, nous essayerons de mettre l’accent sur le rôle de l’inclusion financière sur les transformations du statut économique et social des femmes qui est l’examen des difficultés qu’elles ont de la pauvreté et du renforcement de leur pouvoir d’agir « empowerment ». Elle s’intéresse également aux stratégies développées par les femmes pour répondre aux exigences de l’inclusion financière, améliorer les conditions de vie dans leur ménage et renforcer leur pouvoir économique et social.

Le thème de cette rencontre porte sur « LITTERATIE FINANCIERE – RESILIENCE FINANCIERE A L’ERE DU NUMERIQUE » nous renvoie inéluctablement à la question de l’inclusion financiers et plus globalement au rôle qu’il peut jouer la Littératie Financière dans le renforcement l’inclusion financière et notamment des femmes entant qu’une catégorie qui subit l’exclusion financière. Sur ce registre, nous pense qu’il n’y a nul besoin d’argumenter ou de justifier l’importance de cette problématique. Sa récurrence dans les débats publics au sein des instances nationales et internationales qui lui sont consacrés, attestent de plus en plus de l’enjeu qu’elle représente, mais également et heureusement d’une plus grande prise de conscience.

Pour revenir à la question de départ qui est La littératie financière ; on peut dire qu’il occupe une place considérable dans le domaine des sciences économique et de gestions.

La littératie financière désigne une combinaison de connaissances, de savoirs, de compétences, d'attitudes et de comportements dans le domaine financier indispensables pour prendre des décisions financières en toute connaissance de cause et, en fin de compte, parvenir au bien-être financier (OCDE). C’est le fait d’avoir suffisamment de connaissances et des compétences pour vous sentir en confiance pour prendre de bonnes décisions dans la gestion de vos finances personnelles. Car le fait d’accès au différent services bancaire exigent une compétence de sa savoir-faire et géré, par exemple, vous pouvez bénéficier d’un crédit ou de compte bancaire mai en cas d’une maitrise et de connaissance vous risqueriez de ne pas l’utiliser de manière rationnelle et responsable. Dans ce travail, nous avons élucider le rôle de la littératie financière dans le renforcement de l’inclusion financière de l’ensemble de catégorie de population, en vue d’analyser comment elle peut contribuer à la sensibilisation et l’autonomisation des femmes et pour un système financier inclusif.
 
Littératie financière : définition et objectifs
 
Le concept de littératie financière est en réalité assez simple. C’est d’avoir suffisamment de connaissances pour vous sentir en confiance pour prendre de bonnes décisions dans la gestion de vos finances personnelles. Et ultimement, gérer le stress et les émotions qui peuvent être associés à ce type de décisions. Avoir des connaissances en littératie financière, c’est, par exemple, être en mesure de faire un budget, de distinguer les différentes façons d’épargner, de comprendre certaines bases de la fiscalité et d’être sensibilisé à l’importance d’épargner ou de planifier sa retraite. C’est un domaine très vaste.

Par définition, la littératie financière est la capacité de comprendre et de gérer efficacement les finances personnelles, professionnelles et collectives. Cela inclut la capacité de comprendre les finances, de prendre des décisions financières éclairées, de planifier et de gérer les finances à court et à long terme, et d'évaluer les risques et les opportunités financières. Il comprend des concepts tels que la compréhension des états financiers, le budgeting, l'épargne, l'investissement, la gestion de la dette, la planification de la retraite, la protection des finances et les questions fiscales et juridiques. Il est important car cela permet à une personne de prendre des décisions financières éclairées et de planifier pour l'avenir financier. La littératie financière peut également être importante pour les entreprises et les gouvernements, car elle peut les aider à prendre des décisions financières éclairées et à gérer efficacement leurs finances. En général, cela permet d'accroître l'autonomie financière, gérer les risques et les opportunités financières efficacement, soutenir les choix de vie et les projets de vie et gérer les imprévus.

Il est important de souligner qu’avoir une bonne santé financière ne veut pas dire être riche. Même si les finances et les chiffres tiennent du domaine rationnel, les conclusions qu’on en tire peuvent nous rendre émotifs et générer du stress. Avoir une bonne santé financière, c'est bien connaître sa situation et avoir un plan pour s'améliorer, ce qui est déjà moins stressant que de se mettre la tête dans le sable. La paix d’esprit est l’un des avantages de la littératie financière.

La littératie financière est la capacité d’une personne à gérer avec compétence ses finances personnelles. Cela concerne le fait de gagner, dépenser, gérer, distribuer, utiliser pour créer des fonds, épargner, accumuler, investir et fructifier.

Cette éducation est particulièrement importante à une époque numérique où les produits financiers sont facilement accessibles à la population. Les gouvernements de nombreux pays travaillent à améliorer l’accès aux services financiers (comptes bancaires, accès aux produits de crédit, etc).
 
Littératie financière et l’inclusion financière
 
La littératie financière est liée à l'inclusion financière, car la compréhension des concepts financiers et la capacité à gérer efficacement ses finances personnelles sont des prérequis pour accéder aux produits et services financiers. L'inclusion financière est définie comme étant "l'accès des individus et des entreprises à des services financiers abordables, efficaces et adaptés à leurs besoins, y compris les services de compte de dépôt, de crédit, d'épargne, d'assurance et de paiement". Il est important de noter que ces deux concepts sont complémentaires mais pas synonyme. On peut avoir un bon niveau de littératie financière mais ne pas avoir accès à des services financiers et inversement.

En somme, la littératie financière est la clé pour une utilisation efficace des services financiers, tandis que l'inclusion financière vise à garantir que tous les individus et les entreprises ont accès à ces services. Les deux sont importants pour renforcer la stabilité financière et économique, et aider les individus à réaliser leurs projets de vie.

 
De nos jours, l’inclusion financière est considérée comme un moyen qui permet à chaque personne d'avoir accès aux services financiers de base nécessaires à la vie quotidienne. Il s’agit par exemple d’un compte bancaire pour recevoir les revenus et payer le loyer, les factures, des moyens de paiement comme un carte ou la possibilité de faire des virements. Mais aussi faciliter le financement de petits projets d'insertion de formation dans le cadre de micro crédit. De même, Elle consiste à traiter les difficultés bancaires.

L'inclusion financière est la mise à disposition de services financiers et l'accès à ces services à tous les membres de la population, en particulier les pauvres et les autres exclus notamment les pauvres et les autres membres exclus de la population (Ozili, 2018). L'inclusion financière peut également être définie comme la mise à disposition de services bancaires à un coût abordable pour les vastes sections des groupes défavorisés et à faible revenu (Dev, 2006). L'inclusion financière est également définie comme l'utilisation et l'accès aux services financiers formels (Sahi, 2018). Ces définitions ont une chose en commun. Elles soulignent que chaque membre de la population doit avoir accès aux services financiers disponibles.

L’inclusion financière est définie selon Bank Al Maghrib (2017) comme étant le processus qui permet aux particuliers et aux entreprises d’accéder à moindre coût à des services financiers (épargne, paiement, crédit, transfert de fonds…) adaptés pour une utilisation efficace en toute transparence.
 
Comment la littératie financière et inclusion financière des femmes ?

Les femmes vivent plus longtemps, gagnent plus d’argent et gèrent les finances familiales. Mais ont-elles les connaissances nécessaires pour faire les meilleures décisions financières ?

Si l’économie du Maroc va en moyenne ces dernières années, nombre de marocains peinent à gérer leurs finances. La littératie financière, soit la capacité à mobiliser ses connaissances et ses compétences dans le but de prendre des décisions financières éclairées, peut aider les marocaines à planifier et à assurer leur avenir financier. Même s’il y a beaucoup à apprendre, les femmes sont de mieux en mieux renseignées en matière de finances.

Les banques centrales en particulier peuvent, en tant que régulateur, apporter leur propre contribution. A Bank Al-Maghrib, nous œuvrons de façon continue pour améliorer la représentativité des femmes au sein des organes d’administration des établissements de crédit selon une démarche progressive. Nous avons ainsi institué en 2014 l’obligation pour ces instances de mettre en place une politique visant à assurer une meilleure représentativité des femmes. Deux ans plus tard, cette directive a été renforcée en requérant le respect du principe de la parité dans la nomination des administrateurs indépendants.

Les efforts dans ce sens se poursuivent avec une nouvelle recommandation réglementaire dont l’objectif est d’amener le secteur bancaire à œuvrer davantage en faveur de la réduction des inégalités de genre et d’une finance plus inclusive. Ce texte réglementaire, dont l’adoption interviendra avant la fin de cette année, appelle à une véritable prise en compte de la dimension genre. Il s’agit de l’instauration de l’égalité professionnelle hommes/femmes au sein des établissements bancaires ; du développement d’offres adaptées aux besoins de la clientèle féminine, notamment les entrepreneures, axées sur des mécanismes de refinancement dédiés tels que les « Gender Bonds» ; et de l’accompagnement dans la réalisation des projets financés. Par ailleurs, pour accélérer le rattrapage du déficit en matière d’accès aux services financiers, le Ministère en charge des finances et Bank Al-Maghrib ont élaboré et mis en œuvre une stratégie nationale d’inclusion financière. Celle-ci vise comme cible prioritaire les femmes, les jeunes et la population rurale.

La littératie financière est importante pour les femmes, tout comme pour les hommes. Cependant, il y a des défis spécifiques auxquels les femmes peuvent être confrontées en matière de littératie financière.

Voici quelques exemples de ces défis:
  1. L'écart de salaire entre les sexes : Les femmes gagnent en moyenne moins que les hommes pour un travail équivalent, ce qui peut rendre plus difficile pour elles de mettre de l'argent de côté et de planifier pour l'avenir financier.
  2. Les interruptions de carrière : Les femmes sont plus susceptibles d'avoir des interruptions de carrière pour des raisons familiales ou pour prendre soin de membres de la famille, ce qui peut avoir un impact sur leur capacité à épargner pour la retraite.
  3. L'espérance de vie plus longue : Les femmes ont une espérance de vie plus longue que les hommes, il est donc important qu'elles planifient adéquatement pour leur retraite.
  4. Les stéréotypes de genre : Les stéréotypes de genre peuvent faire en sorte que les femmes soient moins susceptibles de prendre des décisions financières éclairées ou de se sentir qualifiées pour gérer leurs finances elles-mêmes.

Il est important de noter que ces défis ne s'appliquent pas à toutes les femmes et que chacun a des besoins financiers différents. Il est donc important pour les femmes de comprendre leurs propres finances et de planifier pour leur avenir financier. Il existe également de nombreux programmes et initiatives visant à améliorer la littératie financière chez les femmes et à les outiller pour faire des choix financiers éclairés.
 
Conclusion
 
En conclusion, on peut dire que la lutte contre l’exclusion financière et la pauvreté doit d’abord passer par l’éducation financière. L’éducation financière favorise l’inclusion financière. Malheureusement, très peu de personnes le savent. Le peuple péri vraiment faut de connaissances. Une éducation financière approfondie vous permet de maitriser vos dépenses, vos revenus et surtout vos Investments.  L’inclusion financière constitue un enjeu économique et sociales majeur qui a pour objectif d’intégrer la femme en tant qu’une acteur clé dans le cadre de la soutenabilité de la croissance inclusive et le développement économique. 
 

Bibliographique ;
  1. Rapport sur la stratégie nationale de l’inclusion financière, 2018.
  2. Rapport sur la stratégie nationale de l’inclusion financière, 2019
  3. Intervention de monsieur Abdellatif Jouahri Wali de Bank al-maghrib 14 November 2021 « expo 2020 Dubai Women on boards key issues and challenges in the MENA region.
  4. Morin, Sylvie, et al. "Étude sur la littératie financière des étudiants au cégep et à l’université de la région Chaudière-Appalaches." (2015).
  5. Groupe de travail sur la littératie financière, Canada 2010.
  6. Chmelikova, B. (2015). Financial literacy of students of finance: an empirical study de Czech Republic. International Scholarly and Scientific Research et Innovation, 9(12), 4133-4136
 

[[1]]url:#_ftnref1 Rapport sur la stratégie nationale de l’inclusion financière, 2018.
[[2]]url:#_ftnref2 Rapport de la SNIF, 2018



الجمعة 1 سبتمبر 2023

تعليق جديد
Twitter