Maroc Droit
MarocDroit  -  موقع العلوم القانونية



Colloque International Sur le thème Entrepreneuriat et Création d’Entreprises


     

Le Laboratoire de Recherches sur les Territoires et
l’’Entrepreneuriat LARTE
de la Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales de
Marrakech
Organise un Colloque International
Sur le thème
Entrepreneuriat et Création d’Entreprises : Bilan, enjeux
et perspectives de développement durable.

Les 14 et 15 Octobre 2011



Appel à communication

S’il est unaniment admis que la création d’entreprises représente,
aujourd’hui, la clé de voûte dans toute sorte de dispositif de développement
économique et social, il est encore sûr que cette politique demande que certaines
conditions et quelques considérations soient au préalable vérifiées et mises en
place.

Dans le cadre des réalisations économiques actuelles et les perspectives
de développement de l’économie marocaine ainsi que l’économie mondiale et à
l’instar des autres pays en voie de développement, nous sommes appelés à
développer des efforts considérables dans la création des unités économiques
potentielles et porteuses de développement social, de richesses et créateurs
d’emplois productifs également.

En effet, la politique de création d’entreprises suppose l’existence des
atouts indéniables sans quoi sa réussite devient impossible et annulera, par
conséquent, tout effet positif sur l’économie. Ce sont généralement des
entravent qui limitent les retombées bénéfiques de la création d’entreprises sur
les autres structures de l’économie. L’histoire de l’économie marocaine révèle
certains de ces symptômes quant on parle notamment des « Crédits Jeunes
Promoteurs » à l’époque des années 80 et 90 qui se sont traduits par un échec
total malgré qu’ils constituaient un outil, et peut être le seul à l’époque, de
développement indéniable notamment en amorçant celui par le financement et la
création de nouvelles entités économiques.

Selon plusieurs travaux de recherche qui ont porté sur ce sujet, il s’avère,
en effet, que l’esprit d’entreprise représente l’un des moteurs fondamentaux de
succès d’entreprise. Il doit permettre au responsable et concepteur de projet de
développer un ensemble de facteurs qui tiennent à la personnalité, la motivation,
la sensibilisation et à l’amélioration de ses connaissances et ses aptitudes à
démarrer une entreprise solide et non plus vulnérable. Ce sont ces capacités qui
lui permettent de faire face à toutes sortes d’entraves susceptibles de
rencontrer dans son parcours de création d’abord et, ensuite, de gestion et de
continuité sur un marché de plus en plus concurrentiel et exigeant.

Les expériences vécues jadis, montrent également que d’autres atouts
d’ordre administratif, financier, technique et de formation ad hoc notamment
celles relevant du domaine de gestion des entreprises représentent toutes des
contraintes à gérer avant, au cours et après la création de la nouvelle entreprise.

Ce sont là, les dispositifs jalons à mettre en œuvre dans une économie afin
que sa politique de croissance soit possible et soutenue. Certes, leur défaillance
de plus en plus importante, se répercutera nécessairement sur le sort du
processus de création d’entreprise et d’emplois, négativement bien entendu, et
conduira la politique vers un échec probable.

Il est grand temps alors, que tous les partenaires économiques et
financiers, publics et privés et que toutes les instances intéressées d’être réunis
et de collaborer ensemble dans la même structure afin que ce projet social se
concrétise un jour. Réussir un processus de création d’entreprise demande
aujourd’hui une convergence et une adéquation parfaite de tous les efforts de
chacun des entrepreneurs chefs de projets, des entreprises et des principaux
partenaires en l’occurrence les établissements publics comme le CRI,
Moukawalaty, ANAPEC, les collectivités locales … qui commencent d’ores et déjà
à concrétiser leur appui et le rôle vital à jouer dans le domaine.

C’est ainsi que profil des entrepreneurs et celui des projets feront un seul
et que profitabilité des entreprises notamment les nouvelles d’entre elles, et
opportunités des marchés seront réelles et fructueuses.

• Qu’en est-il alors dans notre pays le Maroc ainsi que les pays
méditerranéens ?
• Quelles sont les effectifs d’entreprises et d’emplois jusqu’ici crées que se
soit dans les pays développés que ceux en voie de développement?
• Quels sont les nouveaux dispositifs récemment mis en œuvre dans le
domaine de la création d’entreprise ?
• Quelles sont les attentes des partenaires économiques, sociaux et
financiers à entreprendre et quelles sont les retombées de leurs actions ?
• Quel doit être finalement le rôle attribué évidemment aux secteurs privé
et public dans cette démarche ?
C’est à ces questions et à d’autres qui seront susceptibles d’être soulevées
par les futurs intervenants que nous souhaitons apporter une contribution de
réponse. La participation, bien entendu, de tous les partenaires, nationaux et
internationaux, privés et publics, sera d’une importance cruciale pour la réussite
de ce projet.

Les contributions des intervenants peuvent éventuellement débattre ces
questions sous différents thèmes dont on cite particulièrement :

 Les dispositifs institutionnels de création et de promotion d’entreprises;

 Les indicateurs de choix d’investissement et le développement durable;
 L’esprit entrepreneurial de développement durable;
 Les pratiques innovantes de financement et de développement des
entreprises;
 L’effet d’attraction territoriale des projets d’investissement et de
création d’entreprises;
 Les expériences étrangères et marocaines en matière d’entrepreneuriat
et de création d’entreprises;
 Les compétences entrepreneuriales requises de développement des
entreprises;

Principaux axes de recherche

 L’environnement de la création d’entreprises dans le territoire
méditerranéen.
 La modélisation théorique et empirique de la création d’entreprise.
 Les difficultés de création d’entreprises et les entreprises en difficulté
 Entrepreneuriat et la création d’entreprises : spécificité, bilan et
perspectives.
 La création d’entreprise (les PME) et le développement économique et
social.
 La création d’entreprises et les collectivités locales.
 La création d’entreprises et le rôle des principaux centres
d’intermédiation (CRI, ANAPEC, MOUKAWALATY, …).

Comité scientifique:

Ahmed EL MOUTAOUASSET (LARTE- Marrakech) ;Abdelmajid ELCOHEN (LARTEMarrakech)
; Bachiir S.I. LAKHDAR (FSJES- Marrakech) ; Ahmed GRAR (E-Qalimat-
Marrakech) ; Abdenbii LOUITRI (GREFSO- Marrakech) ; S. Mohamed RIGAR
(GREMID- Marrakech).

Comité d’organisation:

Ahmed EL MOUTAOUASSET (LARTE- Marrakech) ; Abdellaziiz EL ABJANI (LARTE -
Marrakech) ; Morad MAAROUF (LARTE - Marrakech) ; Mohamed ZAID (LARTE -
Marrakech) ; Mohamed GHERIS (LARTE - Marrakech) ; Idriiss FAÏK (LARTE -
Marrakech) ; Mourad DIANI (LARTE - Marrakech)
Colloque International Sur le thème Entrepreneuriat et Création d’Entreprises

الخميس 25 غشت 2011


تعليق جديد
Twitter



Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Newsletter